La double exposition

Crédit Photo: Atelier BPC & ASLAK (CrossFit) La double exposition est une technique ancienne qui a connu ses heures de gloire à l’époque argentique, notamment lors de l’essor du film 35 mm. Les boîtiers de l’époque permettaient alors aux esprits les plus modernes de s’aventurer dans un domaine artistique singulier plus onirique, en utilisant les expositions multiples. Soit il suffisait de ne pas avancer le film (par simple oubli, de nombreuses doubles expositions sont nées !), Lire la suite

Le grain et le bruit.

1/Le grain argentique. Le terme « argentique » s’est répandu au début des années 2000 quand le besoin de différencier la photo classique de la photo dite numérique, s’est fait sentir. Le film argentique tel que nous l’avons connu et que continuent d’utiliser certains passionnés, est constitué d’un support (film plastique actuellement, autrefois plaque de verre (1871)) recouvert d’une émulsion gélatineuse contenant, disposés de manière hétérogène, des cristaux de bromure d’argent sensibles à la lumière. Outre l’aspect Lire la suite

Samedi bricolage et chimie à la maison avec le Caffenol

En photographie argentique deux produits chimiques sont nécessaires après la prise de vue pour obtenir une image : le révélateur et le fixateur. Le révélateur va agir sur les sels d’argents de la pellicule afin de faire apparaître les zones exposées à la lumière, le fixateur va ensuite éliminer les composants non exposés et non révélés afin d’éviter que l’image finisse par noircir (pour plus d’informations je vous conseille d’aller lire cette page sur laquelle tout le Lire la suite

Fabrication d’un sténopé

Après avoir utilisé le boitier Ondu lors d’une virée photo atypique, l’envie de fabriquer un sténopé « maison » s’est imposée naturellement. Nous nous sommes retrouvés samedi après-midi avec Alexandre pour mettre en pratique les connaissances glanées sur le net, avec pour objectif la fabrication d’un prototype fonctionnel.

Retour au labo avec le sténopé

Le sténopé est un appareil photographique simplifié à l’extrême : une simple boite percée ! Basé sur le principe de la « camera obscura » (principe est connu depuis l’antiquité), il s’agit de restreindre la lumière extérieure en forçant ses rayons à passer par une petite ouverture : on obtient alors une image inversée (droite/gauche et haut/bas) sur la paroi située derrière l’ouverture. Il suffit de placer sur cette paroi un support photo-sensible (pellicule argentique, papier photo ou autre) Lire la suite

Le Noir et Blanc, pourquoi on l’aime?

Le Noir et Blanc : pourquoi on l’aime ? Noir et blanc ou couleur ? Un débat qui perdure depuis toujours… Argentique ou numérique, rien n’y fait ; les photographes se posent toujours la même question. A-t-on jamais opposé les dessins et gravures aux peintures, la sculpture sur bois à celle en bronze, ou encore le violon électrique à un Stradivarius ? Alors pourquoi ce procès du noir et blanc et de la couleur ? Lire la suite

Contact Form Powered By : XYZScripts.com