Séance Prise de Vue Studio

 

Pour une des dernières fois, si ce n’est la dernière, l’ASCAP (Association Sportive et Culturelle des Automobiles PSA Poissy) nous a gracieusement mis à disposition ses locaux au château du centre Maurice Clerc de Poissy. Cet après-midi de Prise de Vue en studio s’est déroulé sur 2 ateliers équipés, pour l’un de 3 lampes flash télécommandées avec diffuseur ou parapluie, et pour l’autre de 2 boîtes à lumières à éclairage continu (merci Brahim pour les ampoules…).

On a beau préparer, il manque toujours le petit truc… mais pour faire du studio il faut avoir un petit côté MacGyver!… ficelle, gaffer adhésif, esses, canif, pinces ont autant d’importance que la carte mémoire! Après une partie de bricolage pour le montage des « décors », les premiers éclairs ont commencés à fuser. Et bien sur, il a fallu se rendre compte que les flashes cobra que certains utilisaient dans un atelier déclenchaient involontairement les lampes flash « esclaves »de l’atelier voisin..! Autant d’occasion d’échanger et de mieux comprendre l’utilisation du matériel de studio.

 

 

Nos invitées Marie, Natacha, Elisabeth, Celia, Kaly, Ryan, Eva, Mila et Hélène se sont succédés sans faillir à leur précieux rôle devant les quelques 10 photographes leur faisant face. Merci encore à toutes d’avoir su garder votre sourire et votre patience face aux demandes de chacun…!

Pour les poses, il faut rendre une fois encore hommage,  à Pascal    toujours inspiré quelles que soient les conditions d’éclairage, et au sens de la mise en scène de Michel. Les sites proposant des poses sont nombreux sur le web, j’ai retenu celui ci-dessous qui propose des attitudes et des poses assez naturelles dans des conditions faciles à reproduire et en lumière naturelle.

         http://tribulationsdemarie.com/photographier/32-idees-de-poses-pour-portrait/

Tous nous avons pu saisir, au fil des échanges et des prises de vue, quelques précieuses informations. L’ensemble des photos a été fait à main levée en Mode Manuel, vitesse synchro-flash ou légèrement inférieure, ouverture moyenne autour de f:8 (bonne profondeur de champs et piqué en général optimal), et sensibilité relativement basse (inférieure à 400 ISO).

                  

L’utilisation de fonds nous a permis de comprendre que ceux en papier sont préférables à ceux en tissu, dont les inévitables plis sont vite apparus gênants sur les clichés et nécessitaient le plus souvent une retouche en post-production.

 

Chacun aura pu aussi se rendre compte de la facilité de mise en oeuvre des systèmes de télécommande des lampes-flash. Un petit boîtier radio-émetteur  permettait de déclencher à distance un premier flash Maître qui, à son tour provoquait le déclenchement des deux autres réglés en Mode Esclave. Les trois flashes étaient réglés sur une puissance équivalente au 1/4 de leur puissance maximale. 

 

Ce fut aussi l’occasion pour notre président Pierre de vivre un grand moment de bonheur, prétextant une reprise au saxophone du célébrissime « Sunny » (Sunny on Jazz Tenor Sax), pour se lover entre deux divas au sourire généreux… Manifestement la situation ne lui a pas coupé le souffle! elle nous a en tout cas permis de « sortir » des images originales.

 

 

 

Ces expériences partagées dans la convivialité sont toujours l’occasion de moments riches, tant par les échanges et les découvertes de techniques photographiques que par la découverte du talent discret de nos invitées à la pose.

 

 

 

   

 

Une expérience à renouveler régulièrement…


Laisser un commentaire