Circuit Carole

À quelques jours de notre exposition annuelle portant cette année sur le mouvement, cette sortie au circuit Carole aura été l’ultime occasion de travailler et de mettre en valeur un sujet en déplacement.

Sur l’initiative de la fédération française de moto cyclisme, et afin de réagir à la vague d’accidents mortels lors de courses improvisées en plein Paris (Bastille) ou sur le site de Rungis, la décision a été prise en 1978 de construire le circuit Carole en hommage à la dernière victime de Rungis, Carole Lefol.

Inauguré le 30 novembre 1979, le circuit accueille aujourd’hui nombre de compétitions officielles et d’événements moto en tout genre.

Le record de vitesse du tour est depuis le 18 juin 2020 de 58″946, alors qu’il était de 1’06″300 en 1980!

Cliquez pour en voir plus…

http://bcl-clubphoto.fr/wp-content/uploads/2020/10/Circuit-Carole-27092020.m4v

Le tracé très sinueux du circuit s’est révélé idéal pour saisir différentes attitudes des pilotes, de la phase d’accélération au virage genou posé.

La vitesse du sujet et la météo plutôt grise et pluvieuse nous ont imposé quelques contraintes techniques…

Spontanément nous sommes tous partis pour débuter notre séance sur l’idée de figer le mouvement. Le mode priorité à la vitesse a donc été logiquement retenu avec un choix de départ autour de 1/1000ème de seconde, voire même plus court lorsque les motos passaient dans un plan strictement parallèle à celui du capteur.

La faible luminosité nous imposait de monter dans les ISO autour de 800, si nous voulions conserver une marge de sécurité en terme de profondeur de champ avec un diaphragme autour de 5,6 – 8.

Les premiers résultats se sont avérés plutôt satisfaisants et chacun a pu arpenter différentes zones du circuit et ramener un assortiment très varié de photos.

Après quelques « runs » et quelques chutes, les photographes ont voulu tenter l’expérience du flou de filé (le mouvement, le mouvement, le mouvement… L’expo !).

Habituellement plutôt familier du flou de filé urbain, type trottinette ou vélo pour lesquels une vitesse d’obturation plutôt lente autour de 1/30ème suffit, il nous a fallu cette fois tester différentes vitesses pour parvenir à conserver une netteté suffisante sur le sujet en mouvement très rapide.

Suivre le déplacement des motos en pleine accélération, mode rafale enclenché bien entendu, est vite devenu un véritable challenge et les résultats comparés ont montré une vitesse idéale autour de 1/100ème, voire 125ème de seconde.

Après quelques photos dans le paddock, quelques portraits auxquels se prêtaient bien volontiers les motards, et quelques détails de cette belle mécanique, chacun a pu apprécier l’intérêt de cette sortie qu’il nous faudra sans aucun doute, renouveler dès le printemps.

One thought on “Circuit Carole

  1. Sujet et sortie très intéressante qui permet d’opérer plusieurs natures de prise de vues à l’image de la dernière photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Form Powered By : XYZScripts.com