A la rencontre des associations bougivalaises : LE HANDBALL

Le Bougival Photoclub poursuit durant cette année 2020 ses rencontres avec les associations de la ville. 

En 2019 le thème retenu visait les associations culturelles, et deux chantiers avaient fait l’objet de notre recherche photographique : la Danse, avec les élèves des cours de Sophie Delacou, et la Musique avec les professeurs du Conservatoire de Bougival sous la baguette de Mr.  Jacques-André Périni.

Cette année,  les associations sportives ont été sollicitées pour nous permettre de nous exercer sur un thème de travail nouveau pour nous : le sport.

Ce choix a d’autre part l’intérêt de donner à chaque photographe l’occasion de travailler sur le thème de travail retenu cette année : le mouvement.

Ce thème fera d’ailleurs l’objet de notre exposition annuelle, les 3èmes Photomnales de Bougival qui se dérouleront du 8 au 11 octobre prochains.

Le Handball a été retenu parmi les disciplines choisies et le club de Bougival, membre de la fédération française de Handball, a eu la gentillesse de répondre aussitôt à notre sollicitation et de nous proposer un calendrier des compétitions se déroulant dans le gymnase de Bougival. 

Le but était de pouvoir explorer la diversité des âges des pratiquants de ce sport, et de faire des photos pendant les compétions afin de bénéficier de l’ambiance des matchs.

La prise de vue s’est effectuée en deux temps. D’abord un repérage des lieux pendant une séance d’entrainement pour évaluer les conditions techniques d’éclairage du gymnase et de rapidité des mouvements des joueurs. Ensuite une répartition des 6 photographes volontaires entre les 5 matchs retenus sur deux week-ends : Bougival contre Poissy en séniors masculins, Bougival contre La-Celle-Saint Cloud en moins de 15 ans féminines, Bougival contre Versailles en moins de 18 ans masculins, un petit tournoi opposant les moins de 11 ans masculins de Bougival, Triel-sur-Seine et Vernouillet et enfin Bougival contre Voisins-le-Bretonneux en moins de 15 ans masculins. 

La principale difficulté technique à laquelle les photographes ont été confrontés a été la rapidité des déplacements des joueurs. Pour pouvoir figer les mouvements les plus spectaculaires, une vitesse de déclenchement entre 1/500ème et 1/1000éme de seconde, était nécessaire, avec si possible, une prise de vue en rafale (autofocus en position continu) afin de suivre les sujets. 

L’éclairage du gymnase, modéré comme tout éclairage en salle, et variable en fonction de l’heure des matchs (lumière du jour en début d’après-midi, projecteurs le soir, mixte jour/projecteurs en fin d’après-midi) a imposé une sensibilité élevée de 1600 à 3200 ISO et une ouverture la plus grande possible (f/4 voir f/2,8 pour ceux qui le pouvaient).

Ces conditions limites ont été un bel exercice d’entrainement pour les photographes qui ont pris beaucoup de plaisir à essayer de capter les sauts en suspension lors des tirs au but, les expressions des joueurs lors des engagements au corps-à-corps et tout ce qui pouvait traduire l’ambiance des matchs.

Nous remercions chaleureusement les responsables du club de Handball de Bougival et tout particulièrement le président Mr. Frédéric de Changy et la secrétaire Mme Sandra Kroller, qui ont mis tout en œuvre pour favoriser notre projet et ont relayé celui-ci sur le site de leur club auquel vous pouvez accéder par le lien suivant :  http://handballbougival.org/photo

Photos : Valérie Damico, Jacques Masson, Jean-Louis Fonteneau, Michel Carvou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Form Powered By : XYZScripts.com