Sortie Serre aux Papillons

 

Il gagne sa vie en vendant des bégonias, des oignons de tulipes, des cache-pots, des arrosoirs et des aquariums, mais sa véritable passion se trouve tout au fond de sa jardinerie à La Queue Lez Yvelines.

      

 

 

 

 

Il y reçoit entre 700 et 800 chrysalides par semaine qui, après transformation en imagos puis en papillons,

font le bonheur des visiteurs et des photographes en particulier…

 

Poussez la porte de la serre aux papillons, l’atmosphère tropicale qui y règne nous force au respect des lieux, de toute façon la buée systématique qui se dépose sur les objectifs et les viseurs, ne nous laisse pas le choix…

  

Le temps de réaliser que l’immersion dans la végétation tropicale est bien réelle, et le plaisir de déclencher devient intense. L’oeil des papillons était notre leitmotiv, il fallait se concentrer sur lui, le placer dans le collimateur pour ceux qui tentaient l’autofocus.

 

Mais la majorité d’entre nous avait choisi la mise au point manuelle et la pratique d’un positionnement bien calé et en apnée afin de réduire les risques de bougé.

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

Aux papillons tropicaux provenant essentiellement d’Asie et d’Amérique centrale et du sud, s’ajoutent des bassins remplis de poissons colorés et une quantité de petites cailles qui se baladent entre les massifs végétaux.

M. Poullain et sa jardinerie nous ont permis une fois encore, de mettre en application le récent rappel de François sur le triangle d’exposition, sujet régulier de discussion de tout club photo. Une sortie classique du club peut être, mais aussi un sujet magnifique dont on ne se lasse pas et qui donne une occasion rare, de partager les plaisirs de la macrophotographie.

 

 

Laisser un commentaire