Sortie Nature à la serre aux papillons

La dernière sortie à la serre aux papillons avait été printanière (mai 2016); celle-ci (15 octobre) s’est déroulée en fin d’activité des lieux, expliquant peut-être le moins grand nombre de papillons et d’espèces présentes.

Cliquez ici pour en savoir plus: http://www.serreauxpapillons.com/
Le plaisir était néanmoins au rendez-vous dans une atmosphère tropicale, 28°C à 80 % d’hygrométrie. La transition a été brutale tant pour les photographes que pour le matériel et nos objectifs en particulier, qui se sont couverts de buée pendant les 5 premières minutes.

serre-papillons-7133Nous avons tous travaillé à main levée dans cet environnement particulier ou le sujet est le plus souvent en mouvement. Le trépied ne nous étant, dans ces conditions particulières, d’aucun intérêt ; il fallait se montrer vigilant et observateur pour saisir le cours instant où le papillon ouvrait ses ailes ou au contraire se plaçait ailes jointes et verticales dans un plan le plus parallèle possible à celui de nos capteurs.

L’occasion nous a été donné d’utiliser le flash annulaire monté sur un objectif macro, un matériel vraiment appréciable pour ce genre de prise de vue, réduisant le risque de flou et permettant de bien faire ressortir le sujet sur un fond paraissant plus sombre.serre-papillons-7156

Si tout le monde avait débrayé l’autofocus pour adopter le réglage manuel de la mise au point, il n’en a pas été de même pour le mode de prise de vue. Certains, notamment ceux travaillant au flash annulaire ont choisi le mode manuel. Les autres se partageant, en fonction de leurs objectifs, entre les modes priorité au diaphragme et priorité à la vitesse.

Une fois encore cet endroit rare, (moins de 15 serres aux papillons en France et la seule en région parisienne), à moins d’une demie heure de Bougival, aura répondue pleinement à nos attentes de photographes…

Enfin, tâchez de penser lorsque vous rentrez d’un endroit à très forte humidité comme la serre aux papillons, à placer votre matériel et surtout vos objectifs dans un endroit sec et bien ventilé, afin d’éviter toute trace d’humidité à l’intérieur pouvant faciliter le développement sur les lentilles de micro-organismes type mousses ou champignons.

1 Commentaire

  1. Gautier Cuquemelle dit : Répondre

    Je regrette de ne pas avoir été là à cette sortie mais je vois avec plaisir que vous avez rapporté de magnifiques photos ! Qui avait apporté le flash annulaire ?

Laisser un commentaire